Bibliographie : Martine BRUGGEMAN

L'Europe de la Dentelle (Edition Stichting Kunstboek)

Les dentelles aux fuseaux et à l'aiguille sont nées ensemble et non pas l'une de l'autre, puisque deux techniques totalement différentes sont à l'origine de leur apparition...

Au cours de leur histoire, elles ont recherché le même graphisme et se sont influencées mutuellement...

Il n'est pas plus aisé de déterminer où est née la dentelle.

On trouve bien sûr des sources anciennes un peu partout en Europe...

On trouvera donc normal de citer la Flandre et l'Italie comme berceau...

La broderie à jour, base de la dentelle à l'aiguille.

La dentelle à l'aiguille est née d'autres techniques textiles manuelles plus simples comme la broderie ajourée...

Catherine De Médicis (1519-1589) et Marie Stuart (1542-1587) étaient d'actives brodeuses...

Réticella et Punto In Aria : La première dentelle à l'aiguille.

La Réticella est une forme très poussée de point coupé. Quoique, à proprement parler, on ne puisse pas la considérer comme de la dentelle puisqu'il ne s'agit pas d'un textile indépendant - ce qui distingue précisément la broderie de la dentelle - on la considére, cependant, comme de la dentelle à l'aiguille... Dans "Les singuliers et nouveaux  pourtraicts..." édité en 1587, Vinciolo donne à ce graphisme le nom de point coupé...

Punto in aria c'est-à-dire point en l'air... L'ouvrage ainsi obtenu n'avait aucun support  et était totalement indépendant de l'étoffe, particularité qui éleva cette technique au rang de dentelle.

La passementerie et la première dentelle aux fuseaux

Le terme passementerie est un nom collectif qui désigne tout travail d'application utilisé dans le mobilier et le vêtement. Les passements tissés et tressés furent les précurseurs directs de la dentelle aux fuseaux. Celle-ci combine d'ailleurs les techniques du tissage et du tressage.